Faire appel à la kinésiologie réclame une certaine curiosité à comprendre ce qui nous échappe mais nous appartient, de reconnaitre et d’accepter que ce sont nos maux qui nous informent et nous guérissent. Selon l’adage « ce qui ne s’exprime pas s’imprime », il est nécessaire d’exprimer les émotions bloquées afin de s’en libérer. La parole permet d’identifier les blocages, de les accepter pour pouvoir enfin les dépasser. La démarche nécessite du courage. Elle doit être libre et consentie.