Celui qui accompagne permet à celui qui travaille de se connecter à son corps, et de rester en prise avec ses sensations. Habituellement le thérapeute prend en charge les personnes en difficulté. C’est lui qui sait et qui soigne, il installe une dépendance et le résultat du traitement repose essentiellement sur ses connaissances et sur son habileté personnelle à les mettre en pratique.

A l’inverse, ici, il s’agit de laisser chacun trouver seul son chemin. La thérapeute est témoin. Ne rien vouloir, ne rien savoir sont les conditions indispensables pour que le fil fragile des sensations puisse correctement se dérouler. La fonction principale de la thérapeute est de savoir déconnecter l’intellect le plus résistant tout en étant vigilant sur le relâchement et la peur d’exprimer une émotion qui est immédiatement derrière la sensation, l’émotion devant être traversée pour accéder à la compréhension qui est juste derrière. Le processus est le suivant :

Sensation – > intégration –> émotion –> intégration –> compréhension –> intégration –> liens –> intégration –> NOUVEAU CHOIX

On ne peut se comprendre vraiment et faire de vrais choix que grâce à cette attention à nous-mêmes afin de ne plus laisser la tête et son système de croyance réducteur guider nos choix ou nos non-choix de vie.